Quatuor AKILONE

815478_a02f570f6e4b47af8966e0ca34481edd

Mercredi 17 Août 2016 à 20h15

Eglise Saint Michel
Atelier-concert pour les Jeunes à 17h30, à la Chapelle Notre Dame d’Espérance.

Emeline Concet (violon) / Elise De-Bendelac (violon) / Louise Desjardins (alto) / Lucie Mercat (violoncelle)

J.Haydn, L.van Beethoven (quatuor Razumowsky) , A. Dvorak (quatuor américain)

Le quatuor Akilone vient de se voir décerner le 1er grand prix du prestigieux concours international de quatuor à cordes de BORDEAUX.

Né d’une rencontre entre quatre musiciennes aux personnalités aussi éclectiques que pétillantes, le Quatuor Akilone s’est formé en 2011 au CNSM de Paris. Inspiré par le terme italien « aquilone » (le cerf-volant), son nom évoque à la fois un lien entre ciel et terre, un plaisir partagé et un bel envol imaginaire et coloré. Il symbolise également le désir de créer un pont entre les différents arts et les artistes qui les représentent.

Le quatuor est régulièrement invité à se produire dans de nombreux festivals comme ceux de l’Orangerie de Sceaux ou de l’Association Jeunes Talents en région parisienne, le Festival des Arcs en Savoie ou le Festival de Musique d’Entrecasteaux dans le Var. Parallèlement à ces programmations, c’est aussi au travers de spectacles vivants que se dessinent leurs projets. Mettre le quatuor à cordes au service d’un message artistique universel : tel est leur rêve le plus cher. C’est ainsi que le spectacle Aventure Surréalistes, créé en avril 2014, réunit théâtre et arts graphiques autour du quatuor, qui évolue seul en scène avec le narrateur. D’autres de ce genre de projets ont également vu le jour comme le conte musical Le Violon Virtuose qui avait peur du vide en octobre 2014. C’est ainsi que se traduit le perpétuel désir d’ouverture qui caractérise les quatre musiciennes du Quatuor Akilone.

Également gourmand de connaissances et de répertoire classique ou contemporain, le quatuor exprime toujours une volonté marquée de continuer à se former auprès de musiciens reconnus tels que Hatto Beyerle, Johannes Meissl, Miguel Da Silva ou encore les quatuors Ebène et Debussy. Il effectue d’ailleurs en ce moment-même un Erasmus avec J. Meissl à Vienne afin de profiter de sa dernière année d’étude en Master au CNSM de Paris. C’est dans cette logique qu’il fait partie depuis 2 ans de l’European Chamber Music Academy, qui lui permet de participer régulièrement à des master classes un peu partout en Europe et de rencontrer de grands chambristes avec qui les musiciennes peuvent aborder leur répertoire toujours plus en profondeur.