TRIO TANGO VICTOR HUGO VILLENA

villena

Lundi 25 Juillet 2016 à 20h15

Eglise Saint Michel
Atelier-concert pour les Jeunes à 17h30, à la Chapelle Notre Dame d’Espérance.

Victor Hugo Villena (bandonéon)  Mauricio Angarita (contrebasse) Alejandro  Schwarz (guitare)

Victor Hugo Villena

Né en 1979 en Argentine, Victor Villena commence l’étude du bandonéon à l’âge de 9 ans. A 17 ans, il est élu « bandonéoniste révélation » par l’Académie Nationale du Tango de Buenos Aires. Il obtient le Prix du meilleur soliste  au Concours national de Cosquin (Argentine) en 1997.

En 1999, il quitte l’Argentine pour la France.

Sa carrière se poursuit dans toute l’Europe. Il se produit ainsi en tant que soliste avec les plus fameux orchestres européens.
En 2005, il fait partie de la tournée mondiale du Gotan Project, groupe mythique de musique électronique.

Il collabore avec l’élite des compositeurs argentins de Buenos aires, New York et Paris.

Il a joué avec des musiciens tels que Baiba Skride (Queen Elizabeth 2001), Henri Demarquette, Jan Vogler, Mira Wang, Carrie Denis, Franck Braley (Queen Elizabeth 1991), Nemanja Radulovic., Peter Bruns.

 

Mauricio Angarita

Mauricio Angarita a d’abord étudié le violoncelle au Conservatoire National de Musique de Cali (Colombie). Il arrive en France en 1979 pour étudier la contrebasse au Conservatoire de Musique de Paris VI où il obtient le premier prix. Il est également titulaire d’une licence de musicologie de l’Université de Paris VIII.

En 1987, il rejoint le Trio Gomina. Ce sera son entrée dans le monde du tango. Depuis, il a partagé la scène avec des musiciens tels que Gustavo Beytelman, J.J. Mosalini, Antonio Agri, Juan Carlos Carrazco entre autre et ses concerts l’ont amené en tournée dans toute l’Europe, l’Amérique du nord, la Colombie, la Turquie et le Japon.

En 1997 J.J. Mosalini l’invite à intégrer son quintette ainsi que son grand orchestre de tango.

En 2000 il est soliste invité par l’Orchestre National des Pays de la Loire et se joint à la formation Melting-Pot (quintette et trio) d’Hiroko Ito.

Il a aussi accompagné la chanteuse Julia Migenes Johnson et est membre fondateur du quintette Tiempo Sur.

Il a participé à de nombreux enregistrements pour le cinéma et le disque.

 

Alejandro Schwarz

Alejandro Schwarz axe sa carrière de compositeur autour de la recherche d’un renouveau du tango argentin. Il étudie les possibilités multiples qu’offre le genre et explore volontiers ses ‘dehors’ et ‘à côté’, n’hésitant pas à intégrer aux formations classiques de tango argentin des instruments moins utilisés dans l’histoire de cette musique. Par de nouvelles compositions, Alejandro Schwarz évoque le temps présent sans jamais perdre de vue l’essence si particulière du tango. Il propose ainsi, dans un style toujours très personnel, un nouveau tango contemporain.

En 1996, Alejandro Schwarz crée avec d’autres jeunes musiciens le quintet El Arranque, qui devient un an plus tard septuor avec chanteur. Il commence alors sa carrière d’arrangeur et de compositeur. Avec cette formation, vouée à recréer et à rénover le son de la Orquesta Tipica, il se produit pendant cinq ans en Argentine et à l’étranger et enregistre deux disques.

En 2001, il s’installe à Paris et rejoint le Quinteto Tiempo Sur. En 2003 et 2004, ce groupe se produit avec la chanteuse américaine Julia Migenes dans le spectacle « La Argentina » (Cours d’honneur du Palais des Papes, Théâtre du Châtelet).

En 2004, avec le bandonéoniste Victor Villena, il crée le Quinteto El Despues, dont il est le compositeur. Ce groupe lui permet d’aller au-delà du tango traditionnel, d’approfondir sa recherche de renouveau de ce genre et de développer un style de plus en plus personnel. En 2006, le quinteto El Después sort son premier disque, « Reunion », constitué presque exclusivement de ses compositions.

En février 2007, Alejandro Schwarz est invité comme compositeur au IX festival de tango de Buenos Aires. Il présente, au Teatro Alvear, de nouvelles compositions pour orchestre de tango et saxophone ténor.

En juin et juillet 2007, le Quinteto El Después se produit au Teatro Sao Carlos de Lisbonne, dans l’opéra d’Astor Piazzolla, Maria de Buenos Aires, avec la chanteuse de fado MISIA. Alejandro Schwarz participe également, en tant que compositeur et guitariste, à de nombreux autres projets: il dirige, compose et arrange des tangos pour le groupe Las Malenas ; il accompagne à la guitare la chanteuse argentine Haydée Alba ; il arrange, compose et accompagne la chanteuse japonaise Anna Saeki, avec qui il a enregistré 3 disques et effectué 4 tournées au Japon. Il participe en tant qu’arrangeur, compositeur et guitariste au gran Septeto La Academia, qui se produit essentiellement dans les milongas.